Bandes Annonces de la semaine #25 février

20

Bandes Annonces de la semaine #25 février. C’est parti pour le tour d’horizon du jour des bandes annonces, extraits et autres vidéos des prochaines sorties cinéma dans nos salles obscures !!

Le chant du loup de Antonin Baudry (Sortie le 20/02) : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Stan & Ollie de Jon S. Baird (Sortie le 6/03) : 1953. Laurel et Hardy, le plus grand duo comique de tous les temps, se lancent dans une tournée à travers l’Angleterre. Désormais vieillissants et oubliés des plus jeunes, ils peinent à faire salle comble. Mais leurs capacités à se faire rire mutuellement et à se réinventer vont leur permettre de reconquérir le public, et renouer avec le succès. Même si le spectre du passé et de nouvelles épreuves ébranlent la solidité de leur duo, cette tournée est l’occasion unique de réaliser à quel point, humainement, ils comptent l’un pour l’autre…

Lune de Miel de Ioana Uricaru (Sortie le 13/03) : Mara, une jeune femme roumaine, emménage aux Etats-Unis chez son nouveau mari, Daniel, qu’elle vient de rencontrer. Elle y emmène Dragos, son fils de 9 mois. Le temps d’une journée, Mara va faire face à une série de problèmes administratifs, sociaux et humains.

La Flor de Mariano Llinás (Sortie le 27/02) : « La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes. D’un épisode à l’autre, « La Flor » change radicalement d’univers, et chaque actrice passe d’un monde à l’autre, d’une fiction à un autre, d’un emploi à un autre, comme dans un bal masqué. Ce sont les actrices qui font avancer le récit, ce sont elles aussi qu’au fur et à mesure, le film révèle. Au bout de l’histoire, à la fin du film, toutes ces images finiront par dresser leurs quatre portraits.

Vos Commentaires

commentaires