Blague drôle – Je n’avais jamais compris pourquoi les besoins primitifs des mecs et des femmes sont si différents.

7039

Blague drôle – Je n’avais jamais compris pourquoi les besoins primitifs des mecs et des femmes sont si différents.

Je n’avais jamais compris pourquoi les besoins primitifs des mecs et des femmes sont si différents.

Je n’avais jamais compris toutes ces histoires de Mars et Venus.

Et je n’avais jamais compris pourquoi les hommes réfléchissent avec leur tête et les femmes avec leur cœur.

Une nuit de la semaine dernière, ma femme et moi nous sommes couchés, nous avons commencé à nous remuer sous la couette avec cet inévitable et coquin jeu de se toucher mutuellement un peu partout…

Moi j’étais déjà « chaud » et croyais que c’était réciproque étant donné le caractère osé de nos câlins mutuels… Mais à ce moment précis, elle m’a dit :

– Ecoute… maintenant je n’ai pas envie mon amour, j’ai seulement envie que tu me serres fort dans tes bras, mhm ?

Et j’ai dit :
– QUOI ?

Alors elle a dit les mots magiques :
– Tu ne sais pas te connecter avec mes besoins émotionnels de femme !

Enfin j’ai capitulé et résigné, je me suis dit que cette nuit je n’allais pas avoir du s*xe, alors je me suis endormi. Le jour suivant nous sommes allés faire du shopping au centre commercial.

Je la regardais pendant qu’elle essayait trois très chères mignonnes petites robes. Comme elle n’arrivait pas à se décider pour l’une ou l’autre, je lui ai dit de prendre les trois.

Alors, toute émotionnée et motivée par mes mots compréhensifs elle m’a dit qu’elle avait besoin d’une petite paire de chaussures qui irait bien avec, qui coûtaient 600$ la paire, ce à quoi j’ai répondu que cela me semblait parfait.

Ensuite nous sommes passés par la bijouterie du même magasin, d’où elle est sortie avec des bracelets incrustés de diamants.
La pauvre… si vous l’aviez vue… elle était toute émue ! Je crois qu’elle a cru que je devenais fou, mais de toutes façons, à dire vrai, elle ne s’en souciait pas beaucoup…

Je crois qu’elle me testait lorsqu’elle m’a demandé un très cher jeu de clubs de golf professionnel « première classe ». Mais je crois avoir brisé tous ses schémas mentaux lorsque je lui ai encore dit oui.

A cette hauteur elle était presque excitée s*xuellement… vous auriez dû voir son visage !!! C’est alors qu’avec son meilleur sourire elle m’a dit :

– Allons à la caisse pour payer.

J’ai eu beaucoup de mal à me retenir pour ne pas rire lorsque je lui ai dit :
– Non mon amour, je crois que maintenant je n’ai pas envie d’acheter tout ça…

Franchement, vous auriez dû voir son visage, elle est devenue et restée très pâle lorsque je lui ai dit :
– Je veux seulement que tu me serres dans tes bras.

Et au moment où son impressionnant visage a commencé à se remplir de colère et de haine, j’ai simplement ajouté :
– Tu ne sais pas te connecter avec mes besoins financiers d’homme…

Je crois que je n’aurai plus de s*xe avant le prochain printemps…

Vos Commentaires

commentaires