Et si résilier n’était plus Mission impossible ?

64

Le cauchemar de la résiliation, vous connaissez ? Cet abonnement à la salle de gym que vous vous promettez d’arrêter tous les mois, et que vous oubliez systématiquement d’annuler, ou ce magazine auquel vous aviez abonné votre ex et qui vous pèse autant au moral qu’au porte-monnaie. Et que dire de ce sentiment de désespoir quand après avoir galéré pour joindre le bon service vous entendez, « ah désolé, c’est trop tard pour cette année, vous êtes renouvelé pour un an ! ».

C’est fou le nombre de boulets qu’on traîne parfois sans y penser. Seulement on peut bien faire l’autruche un certain temps, il y aura toujours un moment où votre conscience et votre bon sens vous rappelleront à l’ordre. 

Comme par exemple ce délicieux instant où sur le point de vous endormir vous voyez les pensées parasites débarquer:  « Arghh ! j’ai encore oublié d’appeler la banque, d’annuler mon abonnement au club, de payer mes factures (rayez la mention inutile) ». 

C’est justement sur un de ces désagréables rappels à l’ordre nocturnes que se base le premier petit film de la campagne « Résilier sans tracas » de la société Sepastop.

Durant un éprouvant cauchemar, une jeune fille y est hantée par les membres de son club de gym, qui semblent en vouloir à sa malheureuse tirelire. De quoi mettre fin à la procrastination et se lancer dans le processus de résiliation. Mais le cauchemar est-il terminé pour autant ?

Pas du tout : le deuxième film de cette campagne met en scène une pauvre grand-mère embarquée dans un interminable appel, et ballotée d’un service à l’autre entre deux mises en attente. Vous reconnaissez cette situation ? C’est celle qui vous attend quand vous cherchez à joindre un service client pour vous désabonner lorsque que vous avez enfin décidé d’arrêter de procrastiner. Après 20 minutes éprouvantes, quand votre oreille commence à chauffer vous décidez généralement de raccrocher, et de réessayer une prochaine fois.

Résilier par internet serait-il plus simple ? Attention à ne pas se perdre dans le labyrinthe des résiliations en ligne, comme le héros du troisième film de la série, qui évoque les méandres d’une procédure souvent volontairement compliquée. Égaré dans un véritable labyrinthe et mal orienté, entre numéro d’adhérent inconnu, et langue de navigation improbable, il est sur le point de craquer quand tout à coup…

La solution à ces trois petits drames du quotidien est bien entendu apportée par Sepastop et son formulaire de résiliation en ligne déjà entièrement personnalisé pour l’entreprise que l’on souhaite quitter. Il n’y a plus qu’à imprimer la lettre de résiliation et l’envoyer soi-même, ou laisser Sepastop faire tout le travail pour vous.

Sepastop fournit ses services de résiliation en ligne en France, en Belgique, aux pays Bas, en Allemagne et en Autriche. Son gros ‘plus’ c’est que les informations de résiliation sont vérifiées entreprise par entreprise !

Retrouvez la campagne Vidéo « Résilier sans tracas »

Vos Commentaires

commentaires