Un fantôme dans nos gênes 2005

1161

Un fantôme dans nos gênes 2005, Les scientifiques ont fait une étonnante découverte, les gènes semblent disposer d’une sorte d’interrupteur qu’un simple changement d’environnement, choc émotionnel, carences alimentaires, serait susceptible d’activer ou de désactiver. Ainsi, la «mémoire» génétique d’un événement pourrait traverser les générations sans que les intéressés en soient conscients.

Vos Commentaires

commentaires