Avis Manga Kana – Asadora ! (tome 3)


Synopsis : Naoki Urasawa est de retour chez Kana avec sa toute nouvelle série phare : Asadora ! Urasawa parvient à rendre palpitant le mélange a priori improbable du récit de la vie tumultueuse d’une jeune fille, démarrant en 1959, avec une histoire de monstre godzillesque attaquant le Japon de nos jours. C’est addictif dès les premières pages ! Avec ce récit, on entre à nouveau avec bonheur dans le cinéma d’Urasawa, comme on le ferait dans celui d’un Tarantino !

Asadora – Trailer

Avis – Asadora ! (tome 3)

Mêlant une bonne dose de fantastique et de suspense, « Asadora! » est un projet que Naoki Urasawa couvait depuis 7 ans ! On retrouve pour notre plus grand plaisir son incroyable sens de la narration et du découpage, redoutable d’efficacité. La série est conçue comme un feuilleton, ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que le nom de sa série est un clin d’oeil non dissimulé à la série télévisée du même nom, qui a fait ses débuts en 1961 au Japon, sur la chaîne NHK.

Dès les premières pages, l’auteur nous tient ! C’est le feuilleton populaire par excellence. Le feuilleton élevé au rang d’art.

Un nouveau Naoki Urasawa, c’est toujours la garantie d’un récit très construit et riche, et d’un dessin maitrisé et expressif, c’est comme un film de Quentin Tarantino, c’est toujours un évènement ! Rappelons aux lecteurs néophytes ou bien ayant hiberné ces dernières années, que le mangaka accumule les chefs-d’œuvres de Monster en passant par 20th Century Boys, Pluto, Billy Bat et les excellents mangas Master Keaton, en sommes nous avons à faire au meilleur des auteurs à l’heure actuelle !

Et avec cette nouvelle série, Urasawa met d’emblée la barre très haut.

Nous sommes en 1959 à Nagoya. Asa est la dernière fille d’une famille de 10 frères et sœurs avec un 11ème à venir. C’est d’ailleurs en allant chercher le gynécologue qu’elle se fait enlever par un ancien pilote de l’armée japonaise à bout d’espoir et de ressources.
Au même moment, Une tempête se lève qui va ravager le port et la ville (le typhon Vera a été le plus puissant cyclone tropical ayant touché le Japon faisant près de 5000 victimes). Asa, avec quelques rescapés, va tenter de venir en aide aux rares survivants habitant du côté de la mer.

Enfant ignorée au sein d’une fratrie pléthorique, soldat perdu, faits historiques reconstitués, anticipation…Tous les éléments chers à Urasawa sont réunis et prennent vie sous un pinceau toujours aussi talentueux.

Après deux excellents premiers tomes qui introduisaient l’univers et les personnages principaux de cette nouvelle série, nous nous trouvons désormais en 1964, avec une Asa lycéenne qui essaie de vivre sa vie en ne perdant cependant pas de vue la vision monstrueuse qu’elle a eu auparavant.

Ce qui est frappant encore une fois est la linéarité classique, simple et agréable du récit, chose rare pour un auteur ! Loin de se centrer uniquement sur notre chère Asa, Urasawa continue de nous narrer ici tout un portrait de vies avec une aisance incroyable, ou il s’écarte de temps en temps de l’intrigue principale pour développer ça et là des personnages secondaires, que ce soit les deux amis de lycée d’Asa qui souhaitent devenir des stars, Shota, son ancien ami qui a échoué à se qualifier pour les JO de Tokyo…

Pour conclure, Asadora ! tome 3, se déguste avec tant de facilitée qu’il en devient addictif, la structure narrative est bonne , les personnages charismatiques, le suspense présent ! Que dire de plus que vivement le tome 4 !