Avis Comics – Bleed Them Dry


Hiroshi Koizumi, Eliot Rahal (Bloodshot, Divinity) et Dike Ruan (Gung-Ho, Spider-Verse, Black Cat) nous transportent dans un univers hors du commun et livrent avec Bleed Them Dry un chef d’œuvre hybride empruntant au polar, au fantastique et à l’univers de cyberpunk. Au programme vampires et Ninjas pour un comics détonnant proposé en France par HiComics.

Résumé : Année 3333. Malgré la méfiance persistante de certains mortels à l’égard des vampires, voilà des siècles que les deux espèces cohabitent pacifiquement. Mais une série de meurtres visant les suceurs de sang vient briser le statu quo dans la mégalopole d’Asylum. L’inspectrice Harper Halloway se retrouve alors plongée dans une enquête qui la mène sur les traces d’un mystérieux complot d’envergure qui risque de modifier à jamais le destin de l’humanité.

Avis Comics – Bleed Them Dry

Bleed Them Dry est le mélange de genre ultime de vampires et d’action ninja, situé dans un monde cyberpunk dystopique. C’est un thriller de vengeance stylisé qui combine les conventions de genre populaires de manière fraîche et excitante.

Pensez à la série True Blood, réalisé par John Woo, dans le monde à la sauce Blade Runner, et vous vous rapprochez de cette histoire sans grandiloquente d’action d’arts martiaux en mode suceurs de sang.

En l’an 3333, humains et vampires vivent côte à côte dans une paix relative. Mais les tensions commencent à monter lorsqu’une série de meurtres de vampires secoue la cité-État d’Asile. Avec la pression de la population qui commence à monter, mais malheureusement aucune piste fiable… C’est là que la détective Halloway rentre en jeu car celle-ci est choquée d’apprendre que son partenaire, Atticus Black, a résolu l’affaire du jour au lendemain.

Incapable de laisser reposer l’affaire, Halloway continue de creuser, mais ce qu’elle trouve modifiera irrévocablement sa compréhension de son partenaire, de sa ville et de sa propre vie. Les réponses à toutes ses questions se trouvent peut-être entre les mains du mystérieux tueur de vampires, Toyo Yammamoto. Mais ce chasseur assoiffé de sang pourrait aussi la faire tuer.

Fuyant la loi qu’elle s’est battue pour protéger, Halloway doit laver son nom et affronter l’homme dont les actions lui ont conféré une soif de sang…

Rahal a réussi à mélanger parfaitement des genres bien connus dans un comics qui est des plus original. Vous rajoutez un style visuel moderne qui rappelle le travail de Rafael Albuquerque sur American Vampire, avec une légère touche manga, qui capture parfaitement les vampires monstrueux et l’action cinétique et bien sanglante. La palette de couleurs de Muerto tire pleinement parti du cadre cyberpunk, créant des environnements urbains vibrants et imprégnés de néon, qui confèrent au comics un style cinématographique épique.

Les personnages sont engageants et passionnants, ce qui aide le lecteur à rester investi dans l’action frénétique du récit. Ruan excelle également dans la conception de la métropole cyberpunk d’Asylum et fait preuve d’une imagination impressionnante à la fois dans le travail de conception général que des véhicules ou de l’architecture par exemple.

Bleed Them Dry est l’œuvre d’un artiste !

Bleed Them Dry est une épopée d’action explosive et hyper-violente qui tient précisément sa promesse d’action Ninja-Vampire d’une manière des plus surprenantes. Une chorégraphie de combat frénétique et de magnifiques dessins imprégnées de néons vous garderont scotché tout au long de votre lecture. Rahal et Ruan s’associent pour créer une histoire fraîche et exaltante, espérons qu’ils trouvent encore le temps d’étendre le Bleed-Them-Dry-Verse à l’avenir !

Le comics Bleed Them Dry est disponible dès maintenant dans toutes les bonnes librairies au prix de 17.90€