Avis Comics – Spider-Man : Un jour nouveau


Une nouvelle ère commence pour Spider-Man, avec de nouveaux amis et surtout de nouveaux ennemis ! D’ailleurs qui sont Mister Negative et Paper Doll ? Sinon, Peter Parker peut-il accepter de devenir un paparazzi ?! En plus : le retour de Venom et la naissance d’Anti-Venom ! Avant de reprendre seul les rênes de la série Amazing Spider-Man à l’occasion de la saga Big Time (puis Spider-Island, Spider-Verse, Superior Spider-Man…),

Dan Slott faisait partie d’une équipe d’auteurs avec Bob Gale et Mark Guggenheim, qui travaillait par intermittence sur l’icône Marvel. Retrouvez tous les épisodes de cette période dans deux albums publiés d’ici à la fin de l’année.

Une avalanche de nouveaux personnages rejoint Peter Parker / Spider-Man dans ces pages ! Notre héros est désormais célibataire (on ignore pourquoi Mary Jane Watson et lui se sont séparés), il habite chez sa tante May et n’a plus de travail. Bref, il est prêt à prendre un nouveau départ … Accompagné de sa chance légendaire !

avis comics

Avis Comics – Spider-Man : Un jour nouveau

Après les événements de l’event Civil War qui ont conduit Spider-Man à révéler son identité secrète et vu la mort de sa chère tante May puis ceux du crossover « Un jour de plus » (« One More Day » en VO) qui ont rétabli son identité secrète, ressuscité sa chère tante May et annulé son mariage avec Mary Jane, Spider-Man retrouve enfin des aventures plus classiques avec « Un jour nouveau » (« Brand New Day » en VO). Ce premier Deluxe regroupe ainsi les premiers numéros d’un renouveau du personnage qui s’étalera au total sur une centaine d’épisodes (Spider-Man: Swing Shift (Director’s Cut) et The Amazing Spider-Man 1963, #546-557).

Nouveaux adversaires (Overdrive, Mr. Negative, Menace, Freak le drogué, des Mayas), nouvelle alliée (Jackpot) et nouvelle direction au Daily Bugle, bref une nouvelle vie débute pour Spider-Man. Tout est en effet fait pour qu’ »Un jour nouveau » puisse être un point d’entrée pour de nouveaux lecteurs ; et en ce sens, le pari est plutôt réussi.

L’histoire se lit aisément, sans connaissances préalables nécessaires et la voix off en vient même à mâcher le travail du lecteur. Par contre, pour des lecteurs de Spider-Man de la première heure, ces premières intrigues ne brilleront pas par leur originalité : les scènes d’action s’enchainent sans temps mort, la relation de long terme avec Harry Osborn est encore balbutiante et Spider-Man est caricatural (un sens d’araignée fortuit, une éternelle malchance, un humour agaçant)…

Après que J. Michael Straczynski et Joe Quesada se soient jetés sur Spider-Man avec One More Day, Dan Slott a été parachuté pour nettoyer leur désordre avec Brand New Day. Ce qu’il a plutôt bien fait, en grande partie en ignorant les absurdités précédentes, bien que certaines des reconnexions ressortent maladroitement – la guerre civile a toujours eu lieu, mais personne ne se souvient que Peter est Spidey bien que son démasquage soit la scène la plus mémorable de ce scénario lugubre !

Dans Brand New Day, le puissant nouveau méchant Mister Negative utilise une tablette magique de glyphes brillants pour tuer des truands pour une raison mystérieuse, tandis qu’un autre aspirant dérivé de Green Goblin appelé Menace se fait une, euh, menace ! Un nouveau héros appelé Jackpot (qui ressemble et ressemble étrangement à MJ) est apparu et une cagoule au niveau de la rue portant un masque Spidey agresse les gens. Il est temps que Peter Parker redevienne Spider-Man, au diable la loi sur l’enregistrement des super-héros !

Bon maintenant soyons honnête Spider-Man : Un jour nouveau, est très loin d’être une mauvaise lecture, mais ce n’est pas non plus une lecture incontournable, sauf pour les fans de Spidey. Néanmoins la version Deluxe des éditions Panini est comme toujours absolument superbe, et juste pour ca, c’est vraiment du plaisir !!

Le comics Spider-Man : Un jour nouveau est disponible dès maintenant dans toutes les bonnes librairies au prix de 34€