Avis Manga – And (&) (tome 5)


Dans le milieu professionnel, être une femme, c’est parfois un handicap. Au Japon, c’est encore beaucoup le cas mais toutes les femmes ne sont pas prêtes à se laisser faire. Quand on est une battante, on se heurte parfois à des obstacles que d’autres n’ont pas à affronter. Mais même en sachant qu’on n’en sortira pas indemne, il arrive que ce soit important de persévérer.

C’est ce que & – and – décrit à travers ses 8 tomes, à travers le parcours d’une femme qui malgré ses faiblesses et ses craintes, son besoin d’appartenance et de reconnaissance, cherche à voler de ses propre ailes.

avis manga

Résumé : Un changement de carrière pour un changement amoureux. Une employée administrative dans un hôpital décide d’accomplir son rêve et de démarrer une activité professionnelle parallèle. Elle veut ouvrir un salon de manucure qui n’ouvre que le soir, pour les femmes actives qui veulent rester coquettes. Mais se lancer comme indépendante n’est pas une mince affaire, surtout quand les autres, et surtout les hommes, tentent de vous décourager jugeant l’entreprise trop compliquée pour “une petite femme inexpérimentée”. Pourtant, elle va s’accrocher et, petit à petit, trouver sa place dans ce monde fort différent de l’univers des employés de bureau.

Avis Manga – And (&) (tome 5)

And est un josei de Mari Okazaki qui raconte l’histoire de Kaoru Aoki, secrétaire médicale de 26 ans qui décide d’ouvrir un salon de manucure comme 2e emploi. La jeune femme est en difficulté et essaye d’atteindre une certaine stabilité, tant financièrement que socialement et sentimentalement. Autour d’elle gravitent plusieurs personnages, liés de près ou de loin à ses activités professionnels, et qui rentrent tous plus ou moins subtilement dans sa vie privée.

And est un manga qui mérite de ne pas passer inaperçu. Il faut avouer que c’est un titre fascinant, dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. L’histoire qu’il raconte, les émotions qu’il suscite restent en vous longtemps après la lecture.

Mais prenons les choses dans l’ordre. D’abord, les dessins. Les compositions et cadrages de la mangaka sont beaux, notamment parce qu’ils partent régulièrement dans l’onirique. Cela peut surprendre au départ, le titre étant terre à terre, mais l’on s’y fait vite, et cela contribue à la poésie de l’œuvre. Les arrières plans sont splendides, et accompagnent complètement le vague à l’âme et les doutes de l’héroïne. Introspections, flash-backs, dialogues ou sensualité, tout est bien construit et se lit avec fluidité et réel plaisir.

En effet, si l’ensemble est propre, les personnages, et plus particulièrement leurs visages, ne sont pas des plus marquants. Mais au fil des pages, vous allez prendre l’habitude du coup de crayon de Mari Okazaki. Le style quand même assez particulier.

Et cela est confirmé également par l’histoire. Après 5 tomes (sur 8 au total), le récit est lancé, et vous allez rentrer complètement dedans, et pourtant, vous allez continué à vous interroger sur ce que veut raconter la mangaka. La totalité des personnages tiennent des propos extrêmement durs sur leur existence, mais aussi et surtout sur le couple et la place des femmes dans la société.

Et vous n’allez pas toujours réussir à comprendre si Mari Okazaki adhérait aux paroles de ses personnages ou si elle ne faisait que retransmettre les stéréotypes ambiants. A titre d’exemple, son héroïne elle-même reconnaît que la valeur d’une femme s’exprime principalement au sein de son couple,  pourtant, c’est cette même héroïne, qui doute énormément, qui choisit de faire fi des stéréotypes et de suivre les passions qui l’animent.

Le sexisme, les attentes extérieures, les difficultés inhérentes à la vie pèsent sur le récit, pèsent et plombent les romances qu’il développe. De plus le personne masculin principal absolument imbuvable, aucune maladresse ne pouvant excuser son comportement. Mais cette lourdeur fait aussi émerger du récit des émotions et des réflexions particulièrement fines, qui vont droit au cœur. Parce qu’elles sont vraies et sincères.

En conclusion, And est un manga qui sort du lot. Et quand bien même il ne plaît pas, ces qualités sont indéniables, c’est donc un titre à découvrir !!

Les tomes 1 à 5 du manga And (&) sont d’ores et déjà disponibles dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.45€