Avis Manga – Dans l’ombre de Creamy (tome 1)


La célèbre magical girl Creamy, est de retour en manga dans le catalogue de Kurokawa avec au programme, la face caché du monde du showbiz avec Megumi la rivale de Creamy.

Résumé : Creamy, l’idole mystérieuse, est apparue telle une étoile filante. Sa popularité devient très vite un phénomène de société. À l’opposé, Megumi Ayase, la vedette de la même maison de disques, est traitée avec de moins en moins d’égards… Le cœur rempli de jalousie, Megumi passe alors à l’action pour redevenir la star !!

avis manga

Avis Manga – Dans l’ombre de Creamy (tome 1)

Le manga Dans l’ombre de Creamy a débuté en 2019 au Japon aux éditions Takeshobo et compte actuellement 3 volumes. La série est dessinée par la mangaka Emi Mitsuki et il s’agit d’une œuvre originale du Studio Pierrot.

La légendaire Creamy, dont le dessin animé du Studio Pierrot a marqué une génération, est donc de retour sur les feux des projecteurs via Kurokawa, avec Dans l’ombre de Creamy. Et il faut avouer que depuis quelque temps, les Magical Girls semblent avoir le vent en poupe et que l’effet nostalgie année 80 fonctionne toujours.

Alors pour claire dès le départ, il ne s’agit pas d’un remake de la série des années 80. L’histoire suit l’animé d’origine et particulièrement la grande rivale de Creamy qui est Megumi. Néanmoins Emi Mitsuki propose une narration plus mature, moins fleur bleue et plus entre guillemets réaliste… Même si le thème principal, reste les Magical Girls.

Nous allons rentrer de plein pieds, dans l’univers impitoyable de l’industrie des idoles représentée le directeur Shingo Tachibana et les coulisses d’un système parfois peu reluisant. Le manga se penche sur Megumi qui a fort à faire pour ne pas se laisser battre, et qui contrairement à l’animé est beaucoup moins peste… Mais plus une héroïne/idole sur le déclin qui va tenter de revenir sur le devant de la scène. En réalité, Emi Mitsuki a donné de la consistance aux personnages en le rendant plus matures, car les années sont passées, pour cette histoire mais aussi pour les lecteurs. Mais aucune inquiétude, l’ambiance reste néanmoins assez légère.

Il s’agit d’une très bonne revisite moderne d’un dessin animé culte. Proposant un angle de vue intéressant et chose très intéressante une histoire plus mature. Le seul et unique petit regret est une lecture trop et très rapide. Et pour finir, il faut noter la superbe couverture proposée par Kurokawa, aux couleurs acidulées avec effet pailleté qui tape immédiatement à l’œil. En conclusion, vivement la suite qui arrive en juillet…

Le manga Dans l’ombre de Creamy (tome 1) est d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.65€.

Vos Commentaires

commentaires