Avis Manga Delcourt/Tomkam – Dororo – Edition Prestige (tome 1)


Voici enfin l’édition prestige de Dororo, l’un des nombreux titres cultes d’Osamu Tezuka, qui arrive enfin arriver aux éditions Delcourt/Tonkam. L’œuvre proposée, aujourd’hui est sous la forme d’un gros pavés de plus de 400 pages. L’œuvre complète d’Osamu Tezuka sera composée de deux volumes et chaque volume sera vendu à 24,95€ dans toutes les bonnes librairies.

Résumé : Hyakkimaru est né amputé de 48 parties de son corps, chacune ayant été emportée par un démon avant sa naissance. Devenu un jeune homme, il se découvre le pouvoir d’attirer vers lui monstres. Accompagné de Dororo, un petit voleur, il part à la recherche d’un endroit où il pourra enfin vivre en paix. Mais son voyage ne sera qu’une suite ininterrompue de luttes contre des esprits malfaisants…

Avis Manga Delcourt/Tomkam

Avis Manga – Dororo – Edition Prestige

Dororo est tout simplement un chef-d’œuvre. Un manga de la fin des années 60 qui a très bien vieilli et qui est probablement la plus sombre des œuvres de Tezuka. C’est violent, cruel et l’œuvre n’épargne pas la plupart de ses personnages d’une mort certaine et définitive. C’est d’ailleurs curieusement, quelque chose de rare encore aujourd’hui…

L’histoire raconte l’histoire d’un épéiste, Hyakkimaru, né sans quarante-huit parties du corps à cause d’une malédiction causée par son père. C’est en réalité l’histoire, d’un voyage solitaire, où notre protagoniste trouve finalement un camarade drôle mais complexe, Dororo, qui possède une histoire très détaillée avec une grande importance pour la progression de l’intrigue.

Tezuka est un écrivain très simple et ses histoires sont généralement, quelle que soit leur qualité, faciles à lire. Avec des thèmes qui sont faciles à comprendre, les personnages ne sont pas difficile à appréhender, les conversations sont légères, et il est facile de s’engager et de s’imprégner de son univers.

Comme évoqué plus haut, les thèmes sont simples mais extrêmement bien exécutés sans avoir le sentiment que Tezuka essaie de les forcer, pour nous tirer des larmes ou autres sentiments.

Beaucoup connaissent Osamu Tezuka comme l’auteur d’Astro Boy et de quelques autres œuvres mais généralement pas plus… Mais Dororo est l’une des œuvres les plus célèbres de l’auteur et en même temps l’une des plus sombres.

Mais soyons honnête les personnages de ce manga ressemblent beaucoup aux autres œuvres de l’auteur mais ce n’est pas vraiment une mauvaise chose. Quant à Dororo, c’est vraiment un personnage fantastique, attirant la curiosité de tous les lecteurs, celui-ci peut être un personnage mignon, ou un vrai dur à cuire et parfois les deux, cela va dépendre des personnages en face et des situations. C’est juste dommage que Hyakkimaru ne soit pas un personnage aussi profond que Dororo…

Pour conclure, Dororo est une histoire très rythmée, complexe mais amusante, pleine d’action et d’intrigues plus ou moins tordus pour garder le lecteur intéressé et toujours sur le qui-vive. Dororo vaut la peine d’investir, il s’agit d’un classique de l’histoire des mangas, réalisé par le maitre Osamu Tezuka et proposé aujourd’hui dans une édition digne de cette œuvre incroyable et intemporelle !

Vos Commentaires

commentaires