Avis manga – Harem in the Fantasy World Dungeon (tomes 1 à 4)


Adapté du light novel éponyme, Harem in the Fantasy World Dungeon s’écarte rapidement des classiques du genre pour proposer un isekai plus mature à l’univers légèrement sexy. L’ensemble est porté par un trait mettant aussi bien en valeur les courbes des personnages féminins que les scènes d’action !

avis manga

Résumé : En se réveillant sur une paillasse, Michio Kaga est persuadé d’être en train de tester un nouveau jeu vidéo. Niveaux, statistiques, classes… Tout ce qui constitue un jeu de rôle classique est là. Mais avant qu’il n’ait vraiment eu le temps de jauger la situation, le village où il se trouve est attaqué par des brigands, qu’il terrasse sans grande difficulté… Une fois l’adrénaline retombée, Il réalise enfin que ce nouveau monde n’a rien d’un jeu, et que ceux qu’il a tués n’étaient pas de simples monstres, mais bien des êtres vivants… Passé le choc initial, Michio ne semble pas si pressé que ça de retrouver son monde d’origine… Et tant qu’à faire, autant en profiter pour s’amuser un peu, non ? Avec toutes ces filles tout droit sorties des canons de la fantasy, qui ne serait pas tenté ?!

Avis manga – Harem in the Fantasy World Dungeon (tomes 1 à 4)

Notre héros, (Michio Kaga) se réveille dans un monde fantastique. Réalisant rapidement qu’il a une compétence d’évaluation qui lui dit ce que sont les choses, il est capable de trouver 2 objets magiques pour l’aider sur son chemin. Il utilise l’épée magique pour vaincre des bandits qui attaquent un village. Cela le conduit dans une plus grande ville où il reçoit de l’argent pour remettre un voleur du village à un marchand d’esclaves (comme c’est la coutume). Il va obtenir un nouvel objectif pour gagner de l’argent. De là, nous le voyons lentement gravir les échelons vers une vie plus confortable et en apprendre davantage sur le monde et son fonctionnement, et réaliser son rêve, obtenir un harem !

Visuellement, rien à redire ! Le titre est agréable à regarder et à lire… Les personnages sont parfaitement détaillés et l’environnement est plutôt immersif. Un soin particulier est apporté aux filles et à certaines scènes des plus osées.

Le manga est orienté ecchie donc il y a beaucoup de scènes NSFW dedans, même au point où le personnage principal couche avec son esclave sexuel… Dans l’ensemble, le manga n’a rien d’unique et ne révolutionne pas le genre et joue simplement sur la corde basique de l’isekai qui existe depuis des années.

Sauf que Harem in the Fantasy World Dungeon, est basé sur un personnage principal qui veut construire un harem pour freiner sa libido, et ce personnage malgré ses travers est attachant. Sans oublier le thème du titre, qui mélange astucieusement plusieurs genres, entre l’isekai et l’ecchi, Harem in the Fantasy World Dungeon, n’est pas dénué de charme.

Définitivement, entre une histoire qui tient la route, des dessins accrocheurs, le coté isekai saupoudré d’ecchi, la recette fonctionne très bien, pour ces 4 premiers volumes. Maintenant reste à découvrir la suite des aventures de notre héros Michio Kaga et la construction de son futur harem…

Les tomes 1 à 4 du manga Harem in the Fantasy World Dungeon sont disponibles dès maintenant dans toutes les bonnes librairies au prix de 6.95€