Avis Manga – Le Cauchemar d’Innsmouth (tome 1)


Composée de deux volumes, cette adaptation de la nouvelle de H. P. Lovecraft nous mène jusqu’au village reculé d’Innsmouth en Nouvelle-Angleterre. Dans ce sinistre bourg, la visite touristique de Robert Martin Olmstead se transforme vite en un véritable cauchemar…

Les fervents lecteurs des ouvrages du maître du fantastique et de l’horreur retrouveront dans ce récit terrifiant de nombreux éléments de la mythologie Lovecraftienne, tels que le culte de Dagon, les Profonds ou encore les Shoggoths. Le premier volume du manga Le Cauchemar d’Innsmouth, est disponible dès maintenant aux éditions Ki-oon.

Résumé : En 1927, le jeune Robert Olmstead débarque à Newburyport. En quête de ses origines, il n’a d’autre option, pour atteindre sa destination, que de prendre un bus qui passe par Innsmouth, ville voisine sur laquelle courent d’effroyables rumeurs : pacte avec les démons, habitants difformes, culte ésotérique d’un étrange dieu marin… La peur qu’elle inspire est telle que personne n’ose s’y rendre, et nul ne sait ce qui se cache derrière les façades de ses maisons délabrées…

Pourtant, les mises en garde des résidents de Newburyport, loin de décourager Robert, le poussent au contraire à s’intéresser à ce lieu pestiféré : il décide d’explorer les méandres de la cité maudite ! C’est le début d’une descente aux enfers qui le mènera aux portes de la folie…

Avis Manga – Le Cauchemar d’Innsmouth (tome 1)

Le manga Le Cauchemar d’Innsmouth, est tiré du roman d’horreur de HP Lovecraft, écrit en novembre-décembre 1931. Il fait partie du mythe de Cthulhu, utilisant le thème d’une civilisation sous-marine malfaisante. Il fait référence à plusieurs éléments partagés du Mythe, y compris les noms de lieux, les créatures mythiques et les invocations.

Le narrateur est un étudiant qui réalise une tournée des antiquaires de la Nouvelle-Angleterre. Il voit un bijou exotique dans un musée et apprend que sa source est le port maritime décrépit voisin d’Innsmouth. Il se rend donc à Innsmouth et observe des événements et des gens inquiétants. Un résident local lui raconte une histoire horrible de monstres aquatiques qui peuvent se croiser avec les humains pour produire des hybrides d’amphibiens. L’étudiant est amené à passer la nuit en ville et il est attaqué dans son hôtel. Il s’enfuit, mais découvre que ses poursuivants sont les monstres hybrides de l’histoire de son informateur. Il alerte les autorités, qui prennent des mesures drastiques…

Pour la petite histoire, il s’agit du seul et unique récit de Lovecraft qui a été publiée sous forme de livre de son vivant. Le manga est réalisé par le mangaka Gô Tanabe qui continue avec brio les adaptations en mangas des œuvres horrifiques et fantastiques de l’écrivain H.P. Lovecraft.

La version de Gô Tanabe est comme son habitude relativement fidèle à l’œuvre d’origine : Vous allez découvrir de merveilleuses séquences de terreur anxieuses, alors que le narrateur est obligé de passer la nuit à Gilman House, un hôtel local moisi, en raison d’un problème de moteur avec le bus hors de la ville.

Le Cauchemar d’Innsmouth, est une histoire inquiétante d’intrigues, de décadence urbaine et de prise de contrôle insidieuse de forces malveillantes avec lesquelles il ne faut jamais marchander. Vous allez découvrir des sentiments d’inconfort étrange et inspirer de l’imagination déformée de H.P. Lovecraft. C’est un point de départ bien écrit, absolument superbes par les dessins et accessible si vous vous lancez dans de la mythologie Lovecraftienne.

Le tome 1 du manga Le Cauchemar d’Innsmouth est d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 15€