Avis Manga – Le chat qui rendait l’homme heureux (tomes 2 & 3)


Ce récit sur la rencontre inattendue d’un homme et d’un chat en mal d’amour est plus qu’un manga de chat. C’est une histoire profonde et touchante sur la solitude, la tristesse et la joie retrouvée !

avis manga

Résumé : Un jour, un homme rencontra un chat. Pour lui qui n’avait jamais eu d’animal de compagnie, la vie avec « Fukumaru » (bonheur plein et entier), devint soudainement pleine de surprises et de joies… Et réciproquement ! Grâce à ce quotidien fait de tâtonnements à deux, le temps, qui semblait s’être arrêté pour l’homme, reprit doucement son cours…

Avis Manga – Le chat qui rendait l’homme heureux (tome 2)

Une chose que vous devez savoir à propos de ce manga, c’est qu’il est tout simplement d’une émotion incroyable. L’histoire d’un homme âgé et d’un chat qui découvrent les joies de la vie ensemble vous réchauffe le cœur. Tous deux traversent diverses luttes, Fukumaru venant en termes d’amour et le monsieur confronté au décès de sa femme. Et cela se révèle progressivement au fil des chapitres. Donc, vous allez passer par un panel d’émotion assez large, les thèmes sont plus lourds mais cela se termine toujours par l’homme et le chat s’entraidant.

Le résultat est donc une adorable tranche d’histoire de vie à laquelle beaucoup de propriétaires d’animaux peuvent s’identifier. Cette série tirera toutes les cordes de votre cœur, avec de grandes chance de vous faire pleurer. Vous allez tomber amoureux de cette histoire captivante dès les premières pages.

Dans l’ensemble, c’est une histoire simple, parfois poignante et émouvante. Sakurai traite bien le thème général de la solitude et de la mélancolie sans être déprimant. Personnellement si vous aimez les chats vous allez être touché, comme la première fois que Fukumaru se souvient de sa mère et pense ensuite à son nouveau propriétaire, cette scène vous donnera des frissons. Les insécurités de Fukumaru après ses débuts dans l’animalerie sont également très touchantes. L’histoire a un attrait suffisamment large pour qu’elle trouve également un écho auprès des non-propriétaires d’animaux.

L’art de Sakurai est simple avec des lignes épurées. Alors que Fukumaru est dessiné un peu cartoony (comme Garfield), son propriétaire est décrit comme un grand et beau monsieur âgé dans un style manga moderne standard. Il est difficile de croire que la plupart des gens trouvent Fukumaru moche, car il est en réalité mignon à croquer.

Les chapitres individuels sont très courts car ils sont essentiellement importés du style webcomic. Et la traduction est décente et formelle, ce qui, à mon avis, conserve sa saveur japonaise.

Le chat qui rendait l’homme heureux, est considéré comme relevant de la catégorie Iyashikei, qui est un sous-genre de tranche de vie. Et c’est très approprié, carc’est paisible, méditatif et très familial, bien que ses thèmes de solitude conviennent mieux à la compréhension des adultes. Il comble également une lacune sur le marché des manga en France qui présentent également des protagonistes plus âgés.

Le développement du personnage tout au long de cette histoire est incroyable. Et vous allez adorer deux personnages principaux. Le chat qui rendait l’homme heureux, est une lecture et découverte agréable, qui offre de magnifiques moments. Un titre à découvrir d’urgence !!

Les tomes 1 à 3 du manga Le chat qui rendait l’homme heureux sont d’ores et déjà disponibles dans toutes les bonnes librairies au prix de 11.95€.