Avis Manga – Saotome (tomes 1 & 2)


Voici les deux premiers tomes, de cette comédie romantique publiées chez Doki Doki. Saotome – Love & Boxing, une romance sur fond de boxe signée Naoki Mizuguchi. La série est terminée en 10 volumes, et a été prépubliée de 2016 à 2019 dans le magazine Big Comic Spirits des éditions Shogakukan.

Résumé : Yae Saotome est une lycéenne au regard froid, une athlète au physique atypique, et une boxeuse qui porte les espoirs de tout un lycée. Mais en réalité, c’est surtout une jeune fille réservée, gauche et fleur bleue… Et cette force la nature est tombée amoureuse d’un garçon maigrichon et empoté ! Parviendront-ils à vivre leur amour malgré les contraintes et leurs différences ?

avis manga

Avis Manga – Saotome (tomes 1 & 2)

Revenons rapidement sur l’histoire de ce nouveau titre qui fait son entrée dans le catalogue de Doko Doki.

La série suit Saotome Yae, jeune fille de 16 ans, une star de la boxe au lycée qui est décrite comme « l’espoir pour toute la boxe féminine ». Tout le monde l’admire et attend beaucoup d’elle en tant que boxeuse. Malheureusement, c’est aussi la raison pour laquelle elle est rejetée par Tsukishima Satoru, un jeune homme qui fait également partie du club de boxe de l’école, sauf que lui est nul malgré ses connaissances impressionnantes sur le sport…

Ce n’est pas que Satoru ne l’aime pas ou bien qu’il soit intimidé par les femmes plus fortes qui lui. Car Satoru est même amoureux Saotome. Il a juste peur de la distraire alors qu’elle est en passe de devenir l’une des plus grandes boxeuses amateurs du Japon. Situation périlleuse pour le jeune garçon, qui à légèrement tendance à le rendre nerveux.

Cependant, ce rejet dérange vraiment Saotome, qui ne souhaite qu’être une adolescente normale qui a des hormones, des envies. En sachant qu’elle subit déjà beaucoup de pression et de stress en raison de son statut de prodige de la boxe, ce qui la rend un peu plus vulnérable à certaines situations. Mais les évènements vont rapidement évoluer, car Satoru va devenir devenir l’entraîneur de Saotome et sortir secrètement avec elle.

Cette série traite de la définition de la masculinité et de la féminité. Saotome aime la boxe et elle est incroyable dans son domaine, mais le prix qu’elle paie est qu’elle est considérée comme moins féminine. Parce qu’elle est une athlète, on s’attend à ce qu’elle consacre tout son être au sport et à son entraînement. D’ailleurs cela rend les autres protagonistes du récit, comme le maire de la ville et le directeur de son école très heureux, car Saotome intimide les garçons à son âge, et ne perd pas de temps avec un petit ami inutile. Et a contrario Satoru, est nul et particulièrement maladroit…

L’écriture est drôle, les illustrations sont superbes et la relation entre Saotome et Satoru est adorablement drôle et douce. D’ailleurs pour donner une comparaison plus que flatteuse, nous sommes sur un titre comparable à Maison Ikkoku de Rumiko Takahashi. Les situations s’enchainent avec en ligne de fond la boxe, mais toujours drôles et touchants. Le seul petit point négatif dans ses deux premiers volumes, sont les personnages secondaires sous-développés et certains antagonistes inexistant qui ne servent à rien.

Dans l’ensemble, c’est une série divertissante, réconfortante et il est vraiment intéressant de découvrir l’évolution de nos deux personnages. En conclusion, vivement la suite…

Les mangas Saotome, tomes 1 & 2 sont d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.50€