Harleen – Une œuvre géniale et fascinante du DC Black Label

Commencerons par le commencement, l’histoire d’Harleen, après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l’Asile d’Arkham afin d’apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham. Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son cœur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues.

Ce récit sort de l’ordinaire et mérite sa place au sein du Black Label. Stjepan Šejić se montre un auteur complet maîtrisant bien sa narration et la construction de son récit, avec des planches au service de l’histoire. Alors que le lecteur connaît déjà l’histoire, l’auteur parvient à l’y intéresser en donnant une épaisseur remarquable au personnage principal. Il montre que le sort d’Harleen Quinzel est directement lié à l’existence de ces criminels sans remords, la mettant au pied du mur quant à ses pratiques thérapeutiques. En fonction de ses attentes, le lecteur est alors pleinement satisfait de cette évolution progressive d’une personne se heurtant à la réalité, ou reste un peu sur sa fin du fait que la thématique de la sécurité et de la transgression ne soit pas tout à fait assez développée.

Néanmoins, le travail de Stjepan Šejić est remarquable et encore une fois le Black Label ce distingue par des récits d’une grande qualités, avec une réelle profondeur et des dessins somptueux, nous sommes encore une fois dans le haut du panier ! Un achat indispensable !

Harleen – Préview

Vos Commentaires

commentaires