Mushoku Tensei (Tome 12) – Un isekai qui vaut franchement le détour…


Synopsis : L’histoire nous entraine dans le quotidien d’un NEET qui vient d’être chassé de chez ses parents. Ayant le moral au plus bas, il pense au suicide. Jusqu’au jour où il aperçoit une ancienne camarade de classe sur le point de se faire renverser, et d’un geste héroïque, il l’a pousse et se fait renverser à sa place. Suite à ça, il meurt sur le coup puis se retrouve réincarner dans un monde fantastique.

Il se réincarne dans le corps d’un enfant du nom de Rudeus Greyrat. Il est le fils d’un épéiste nommé Paul Greyrat et d’une ancienne aventurière nommée Zenith Greyrat.

Bien décidé à faire quelque chose de sa nouvelle vie en tant que Rudeus, il va essayer de devenir le plus grand magicien de l’histoire.

Très bon manga, de genre isekai, « Mushoku Tensei » met en scène un NEET obèse et trentenaire, qui a le sentiment d’avoir raté sa vie. A la suite d’un ultime acte d’héroïsme où il empêche une jeune fille de se faire écraser par un camion, celui-ci meurt… et se réincarne dans le corps de Rudeus Greyrat, un jeune enfant né dans un monde d’heroic-fantasy. Persuadé que le Destin lui a octroyé une nouvelle chance, notre héros entreprend alors de mener son existence le mieux possible, bien décidé à ne pas gâcher sa vie comme la précédente.

Tout recommencer. C’est, à mon sens, le point fort de cette histoire. Ici, nous ne suivons pas un héros surpuissant partant à l’aventure le cœur confiant… Rudeus est animé par un seul but : réussir sa vie, et ne pas reproduire le ratage de la précédente. La seule force de notre héros est de vivre sa nouvelle vie avec la réminiscence de l’ancienne, toute l’expérience, bien sûr, mais aussi les doutes, les peurs et les traumatismes qu’il a emporté avec lui et qu’il devra surmonter. Régulièrement, nous assistons à des flash-back de son ancienne vie qui nous font comprendre les raisons de tel ou tel choix. Cette humilité, ces doutes, font de Rudeus un héros foncièrement humain auquel on s’identifie aisément.

Au niveau du manga, les dessins de Shirotaka sont très agréables et les personnages sont tous très sympathiques. L’immersion est immédiate, et avant même de s’en rendre compte, on se retrouve à dévorer cette histoire passionnante. Une œuvre discrète par rapport aux autres productions du moment, mais qui vaut franchement le détour…

Néanmoins Mushoku Tensei arrive déjà à son tome 12 et il ne faudrait pas lasser le lectorat en étirant l’histoire ! Mushoku Tensei est d’ore et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.50€ !

Extrait du manga – Mushoku Tensei