No Guns Life – Le tome 9 est enfin dispo !!

Jûzô Inui est un extend : on lui a implanté un revolver à la place de la tête. Depuis la grande guerre, il gagne sa vie dans cette ville grouillante d’autres extends. Son business ? Résoudre des affaires dans lesquelles des extends sont impliqués. Un jour, Jûzô reçoit l’étrange visite d’un homme poursuivi par la police pour kidnapping. Il demande à Jûzô de protéger l’enfant qu’il a lui-même enlevé… !!

Toutefois la tentaculaire et sombre multinationale Beruhren va entrer dans le jeu… Jûzo est loin de se douter du guêpier dans lequel il vient de fourrer son nez !

No Guns Life, est une jolie petite surprise de la part de kana ! Alors, de quoi ça parle?!!!… Le résumé délivré dans la fiche du manga le fait très bien, et si vous avez l’habitude de me lire je ne m’attarde rarement sur le pitch, pour ne pas révéler trop l’intrigue et gâcher le plaisir et puis quand c’est simple efficace, pour en rajouter une couche?

Je préfère parler de ce qui m’a touché dans cette lecture. D’entrée de jeu, le dessin!!… Hyper efficace, dynamique et très bien rythmé! Le découpage proposé par l’auteur est excellent, on se laisse prendre dans la lecture, on suit les personnages avec plaisir, ça se lit sans difficultés. Le dessin offre quand à lui un vrai plaisir pour les yeux, le mangaka connaît son affaire et propose des cadrages très efficaces, un dessin fort, plein d’énergie, et de maîtrise. Et je suis convaincu que ça va monter en puissance, du moins je l’espère! car ici on a tout ce qu’un bon petit manga de genre peut proposer. Des bons personnages, surtout avec ce héros, ou anti-héros bad ass et sa tête improbable en forme de flingue, une pure idée!! Un graphisme qui rappelle les valeurs sûres d’un genre souvent emprunté mais hélas, souvent mal fait!…Ici il n’en est rien et on remarque rapidement que l’auteur est un fan probable de la saga Appleseed, et qu’il doit également être un amoureux de l’animation dixit cette recherche constante de mouvement qu’on peut retrouver chez les disciples de Gainax, avec leur phénoménales FLCL, Gurren Lagann, etc…On sent que l’auteur a utiliser quelques recettes visibles dans ces animés, mais en les reconnectant avec le principe du manga, car une bd, reste une bd!!

Le scénario est intéressant, et avec des ingrédients simples, il invite le lecteur a retrouver les questions liées à l’identité, l’humanité, les modifications physiques des extends et la lutte du petit rouage qui grippe face à l’énorme machine que peut être une multinationale ultra puissante et ultra implantée. Sans être nouveau, ça marche! Bien qu’à priori je sens que ça ne sera pas une série à rallonge, et après tout tant mieux. Car ça nous permettra de suivre cet auteur qui je pense n’a pas fini de faire parler de lui avec son talent, ses idées, et son envie qui sort de ses planches.

Donc si vous ne savez pas quoi lire de divertissant en ce moment, si vous avez envie d’être un peu surpris et sortir des éternels sentiers battus sucés et re-sucés dans les Shonen ou les Seinen. Lisez ce manga! No Guns Life – tome 9 est d’ores et déjà disponible dans toutes ls bonnes librairies !

Vos Commentaires

commentaires