Rumiko Takahashi chez Pix’n love

De Lamu en passant par Ranma 1/2 ou encore Maison Ikkoku, découvrez l’œuvre et l’histoire de la célèbre mangaka Rumiko Takahashi, couronnée du Grand prix de la ville d’Angoulême en 2019.

Ecrit par Pauline Croquet, Rumiko Takahashi – Reine du manga proposera, sur 240 pages, de redécouvrir l’œuvre et l’histoire de la célèbre mangaka, couronnée du Grand prix de la ville d’Angoulême en 2019.

Deux éditions sont proposées: une édition simple à 24,90€, et une édition collector (exclusive au site de l’éditeur) à 34,90€. L’édition collector contient en plus un fourreau cartonné exclusif et un certificat d’authenticité numéroté à 1000 ex.

Rumiko Takahashi – Reine du manga

Ranma, Lamu, Kyoko, Inu-Yasha… Ces personnages mythiques de mangas et d’animes, à la fois sexy, drôles et combatifs, ont peuplé rêves et fantasmes de nombreux jeunes Japonais, mais aussi de lecteurs et lectrices occidentaux. Dans son pays, leur créatrice est tout aussi légendaire : depuis les années 1980, Rumiko Takahashi est une superstar du manga shōnen et l’une des papesses de la comédie romantique. Elle est l’une des dessinatrices de BD les plus puissantes au monde, que l’on évoque la longévité de sa carrière dans une industrie ultra compétitive, le nombre d’exemplaires vendus de ses œuvres ou bien encore l’influence qu’elle a pu avoir sur toute une génération d’artistes internationaux.

Mais ce ne sont pas tant les records enchaînés par cette prêtresse du manga populaire qui forcent le respect et suscitent l’admiration. Découvrir une œuvre de Rumiko Takahashi, c’est aller à la rencontre d’une artiste qui sait capturer l’air de son temps, faire preuve de fantaisie et croquer l’être humain sous tous ses aspects, se jouant des espèces et des genres.

À travers des succès comme Urusei Yatsura (Lamu), Maison Ikkoku (Juliette, je t’aime), Ranma 1/2 ou encore Inu-Yasha, ce livre retrace les quarante ans de carrière de cette mangaka d’exception dont la destinée et les thèmes favoris sont mêlés à l’histoire contemporaine du manga.

Un récit riche d’anecdotes dans lequel nous vous invitons à plonger… pour peu que nous n’ayez pas peur de vous transformer en porcelet noir, en canard ou en panda.

Vos Commentaires

commentaires