Seuls sont les indomptés – Pour la première fois en DVD et Blu-ray !

En plein vingtième siècle, Jack Burns (Kirk Douglas), a décidé de ne pas vivre avec son temps, le monde qui l’entoure et les progrès l’ennuie profondément et il continue à vivre comme ses ancêtres de l’ouest, toujours à cheval. Il est cowboy par vocation et va se retrouver au Nouveau Mexique pour y garder des troupeaux. Il va rendre visite à son amour de jeunesse, Jerry Bondi (Gena Rowlands) et découvre qu’elle a épousé son ami d’enfance Paul (Michael Kane) emprisonné pour avoir aidé des mexicains à passer clandestinement la frontière…

Disponible à la Cultura au prix de 19.99€ dès le 26 juin 2020 !

Seuls sont les indomptés - Pour la première fois en DVD et Blu-ray !

DALTON TRUMBO L’INDOMPTÉ

Kirk Douglas comme producteur, Philip H. Lathrop à l’image, Jerry Goldsmith à la musique et bien sûr Dalton Trumbo, un des « dix de Hollywood » bannis ayant refusé de témoigner devant la commission des activités anti-américaines, scénariste génial à qui on doit des chefd’œuvre comme El perdido, Cowboy, Exodus, Papillon et le Spartacus de S. Kubrick produit aussi par le grand Kirk Douglas qui s’est fait un devoir durant toute sa vie de défendre les opprimés et les laissés pour compte. Trumbo qui a aussi porté à l’écran son magnifique Johnny s’en va-t-en guerre et multi récompensé.

KIRK DOUGLAS LE MAGNIFIQUE

Réalisé par David Miller (Le combat du capitaine Newman) qu’on imagine supervisé avec vigueur par Kirk Douglas pour un film nostalgique et violent qui détonne dans la production Hollywoodienne de cette époque. Ce générique de rêve nous donne un moment de cinéma inoubliable dans lequel il est impossible de ne pas nous identifier au personnage central qui restera un des plus grand rôle d’un acteur qui brillera pour toujours sur l’écran de notre vie. Sans oublier des seconds rôles qui participent à en faire un chef-d’œuvre comme Gena Rowlands indissociable de John Cassavetes (Gloria, Une femme sous influence…), Walter Matthau (Hello Dolly !, Spéciale première).

Vos Commentaires

commentaires