Avis Manga Meian – Angolmois (tome 5)


Synopsis : Jinzaburô Kuchii, un samouraï de Kamakura, est exilé à Tsushima où il est chargé par la fille du gouverneur, Teruhi, de défendre l’île des Mongols. Au lieu de la peine de mort, les proscrits ont reçu l’ordre de servir de pions sacrifiables. Ils doivent tenir sept jours jusqu’à l’arrivée des renforts de Kyûshû, mais face aux armes et aux tactiques étranges des Mongols, le maître du clan Sukekuni, et son fils, Umajirô, se font tuer. Alors que tous s’étaient résignés à perdre, Jinzaburô apparaît seul sur le champ de bataille, vêtu d’une ancienne armure… Un grand danger arrive de la mer !

« Cette série fleuve avec de véritables éléments historiques représente avec un point de vue inédit « les invasions mongoles » qui ont secoué le Japon du Moyen-Âge ! »

Vous pouvez retrouver les review des tomes 3 et 4 à cette adresse pour mieux connaitre les aventures de notre héros, Jinzaburô Kuchii.

Avis Manga Meian – Angolmois (tome 5)

Apres avoir traversé les montagnes pour atteindre la capitale, l’armée de Tsushima et abattue en découvrant que cette dernière est la proie des flammes. Comme si cela ne suffisait pas, les troupes du jeune général Mongol, Edei Uriyan, sont à leurs trousses sur l’étroit sentier des montagne. Cependant, grâce à la stratégie de Jinzaburô consistant à utiliser le terrain à leur avantage, ils parviennent à les repousser. Grace à cette victoire, Yajiro, qui était las de la guerre, reprend du poil de la bête et prend conscience de ses responsabilités en tant que successeur de clan So.

A ce moment-là sa poitrine se fait traverser par le projectile d’une nouvelle arme Mongole, un canon ! Alors que Jinzaburô est confronté à le dure réalité de la diminution des troupes, l’Empereur Antaku, censé être mort noyé lors de la bataille des Dan Noura; se présente devant lui. De quoi peut-il bien vouloir lui parler ?

Mêlant habilement le contexte historique et la part de fiction depuis le du manga, Nanahiko Takagi arrive encore à nous surprendre en abordant le mythe de l’Empereur Antoku, figure importante de l’histoire japonaise du XIIe siècle… Ce cinquième opus nous propose donc une histoire plus posée et calme mais pour autant toujours aussi passionnante en appondissent la structure des personnages et renforçant ainsi la crédibilité de ce grand conflit sur l’île de Tsushima.

Angolmois, pointe toujours les sommets de la narration sans jamais faiblir ou lasser les lecteurs, ce tome 5 ne déroge pas à la règle avec une atmosphère plus sereine mais qui promet de belles batailles dans le prochaine volume, définitivement Angolmois ne possède que des qualités et l’attente est toujours trop longue avant les tomes suivants…

Les tomes 1 à 5 d’Angolmois Chronique de l’invasion Mongole sont d’ores et déjà disponible aux éditions Meian au prix de 6.95€.

Vos Commentaires

commentaires