Avis manga – Blue Heaven (tome 1)


Avec Blue Heaven, Tsutomu Takahashi (Neun, Sidooh) nous plonge dans un thriller haletant et oppressant. Au cœur d’un bateau de croisière, lieu censé être propice à la joie et à la détente, se déroule une intense traque où les rôles de prédateurs et de proies s’inversent constamment.

Un manga où les monstres s’amusent pendant que les civils se cachent. Takahashi n’offre pas non plus de répit à ses lecteurs qui n’ont pas le temps de souffler. Une réflexion intéressante sur le monstre qui peut se cacher en chaque être humain

avis manga

Résumé : Le « Blue heaven » est le plus grand navire de croisière jamais conçu, seul Las Vegas pourrait rivaliser avec lui et son propriétaire n’en est pas peu fier. Pourtant un événement inattendu va se passer là -bas. Lors d’une traversée, il croise la route d’un bateau de pêche visiblement en détresse. A son bord deux survivants, l’un épuisé, l’autre complètement terrorisé…

Avis manga – Blue Heaven (tome 1)

Blue Heaven est un thriller psychologique en trois volumes créé par Tsutomu Takashi, auteur d’œuvres renommées telles que Skyhigh, Jiraishin et Sidooh.

L’histoire de ce manga, nous montre le Blue Heaven, le navire le plus luxueux de tous les temps, lors d’un de ses voyages transatlantiques. Alors que les passagers profitent de tous les plaisirs décadents d’un Las Vegas flottant, le capitaine et plusieurs officiers remarquent quelque chose d’inhabituel sur le trajet du voyage : un navire est à la dérive. Après une brève discussion avec le propriétaire du bateau de croisière (qui voulait juste passer devant), il est décidé d’aller à la rescousse, pour vérifier s’il y a des survivants. Ce qu’ils trouvent : Le navire est détruit, les murs maculés de sang, et là où il devrait y avoir un équipage, il n’y a que deux personnes : l’une inconsciente, proche de la mort par déshydratation, l’autre en état de choc total. Seiryuu, l’homme inconscient, récupère et s’échappe tandis que son partenaire explique que cet homme est un meurtrier monstrueux, sans aucune restriction ni bon sens. C’est ainsi que la chasse commence : les officiers du navire doivent fouiller discrètement mais efficacement tout le paquebot tout en gardant le calme et les pertes au minimum.

L’idée principale derrière BH est donc assez simple : un tueur en liberté, avec de nombreuses victimes potentielles à sa disposition. L’idée est simple, mais elle est bien exécutée, et l’action se déroule presque sans interruption : il n’y a pas de scènes supplémentaires, pas d’explications trop longues, et peu de personnages importants. Tout cela contribue à une lecture dynamique et divertissante. Certaines choses sont présentées de manière un peu exagérée, notamment dans la dernière ligne droite du manga, mais rien de très détaché de la réalité. Au moins, tout pourrait arriver dans la vraie vie.

Avec les personnages, comme je l’ai dit, il y en a peu, mais ils sont bien établis. Pour ne rien gâcher, je n’en citerai que trois :

Seiryuu est un assassin chinois des mystères du passé. Il a une grande fascination pour tout ce qui touche à la société humaine, et sa grande curiosité le pousse à avancer, peu importe qui se trouve sur son chemin. Il ne ressent aucun remords pour ce qu’il fait, pour le simple fait qu’il ne le voit pas comme quelque chose de mal.

Sano est la principale personne chargée de capturer Seiryuu. Détective chevronné et formé, il va tout faire pour que personne ne soit blessé.

– Enfin, il y a Yoshiko. Elle est employée sur le bateau et a l’honneur d’être la dernière personne sur le bateau de croisière à voir Seiryuu. Elle est aussi impliquée dans l’affaire que Sano, et comme lui, elle va essayer de tout faire pour que la panique n’éclate pas.

Bien sûr, plus tard, d’autres personnages interviendront pour compliquer encore plus les choses, mais ce serait aller trop loin dans l’histoire. Il y a aussi plusieurs personnages secondaires qui contribuent à quelques choses, mais rien de plus.

Visuellement le manga est remarquable, avec un style très marqué chez l’auteur. La conception des personnages est réaliste, avec des yeux et des nez perçants qui existent réellement. Tous les personnages sont très différents les uns des autres (ce qui est toujours apprécié, surtout pour ceux d’entre nous qui sont à moitié distraits), et les différentes ethnies sont bien marquées, ce qui s’avère très important au fur et à mesure que l’intrigue avance. Les arrière-plans et les décors ne sont pas mauvais, même s’ils ne sont pas aussi soignés que les personnages. Point négatif, l’auteur abuse parfois de l’effet scratch, tant dans les personnages que dans les décors, ce qui enlève un peu de détails, même si cela pourrait être pour lui donner un décor plus sombre et plus sinistre.

En résumé, BH est un manga court, intéressant et à lecture rapide, fortement recommandé pour les amateurs de thriller. Sa plus grande vertu peut être, en même temps, son défaut,  c’est une œuvre très simple et frontale. Il n’y a pas de gros rebondissements, il n’y a pas de grand fond, il y a même le sentiment que certaines occasions ont été manquées.

C’est dommage… ou pas… Blue Heaven propose une bonne histoire, avec un développement clair, une fin convenable et un art en fonction de ce qui se passe. Fortement recommandé, si vous recherchez une histoire peu ambitieuse, mais bien élaborée.

Le manga Blue Heaven est disponible dès maintenant dans toutes les bonnes librairies au prix de 8.25€