Avis Manga – Brisée par ton amour (tome 4)


Au fil de cette poignante série, Shiruka Bakaudon dépeint un univers scolaire impitoyable, marqué au fer rouge par les brimades.

Brisée par ton amour… est une longue descente aux enfers, une spirale de violence, aussi bien physique que psychologique. Personne ne sortira indemne de cette histoire ravagée par la haine et la jalousie, pas même le lecteur ! Bien qu’il ne soit pas difficile d’imaginer comment tout cela se termine, il reste malgré tout une question bien plus importante… Comment en sont-ils arrivés là ? Brisée par ton amour, revient avec un tome 4, toujours aussi intense !!

Résumé de la série : Victime de harcèlement scolaire pendant ses années au collège, Kanae est maintenant lycéenne. Encore traumatisée, elle est très sensible sur ce que pense d’elle ses camarades de classe. Hors du lycée, elle assouvit son désir de reconnaissance en entretenant des relations payées avec des hommes plus âgés. Un jour, lors d’une sortie dans un karaoké, elle fait la rencontre de Hiroshi. Mais ce dernier va la surprendre avec l’un de ses clients. Cela ne va pas l’empêcher de se montrer gentil, et Kanae va tomber amoureuse de lui. Cet amour va marquer le début de nombreux événements tragiques…

Avis Manga – Brisée par ton amour (tome 4)

Résumé du tome 3 : Les sentiments qu’éprouve Kanae envers Hiroshi sont de plus en plus forts. N’arrivant toujours pas à trouver sa place au sein de sa famille, Kanae maintient son statut au lycée, mais au détriment de l’une de ses camarades de classe. Ochi, un coéquipier de baseball d’Hiroshi, considère de plus en plus que Kanae a une attitude dangereuse… Un amour déliquescent, corrompu par la quête du bonheur… Qui sait ce qui les attend au bout du virage ? Le paradis… ou bien l’enfer ?

À première vue, Brisée par ton amour (Kimi ni Aisarete Itakatta en VO) semble être une tentative de traiter certains des thèmes du nihilisme et de l’anxiété. Pour le dire franchement, notre monde n’est pas reluisant, mais celui de ce titre est encore pire. Un monde où les intimidateurs règnent en maître tandis que vos supposés amis sont tous extrêmement faux. N’aimez personne, ne faites confiance à personne. Dès le début, il est très clair qu’il n’y a ni bons ni méchants dans cette histoire. Juste un groupe d’individus profondément imparfaits essayant de se débrouiller du mauvais côté du monde.

L’ histoire générale tourne autour de Kanae Kanai, une fille solitaire qui souffre d’une grave anxiété qui découle d’une enfance d’intimidation incessante subie par ses camarades de classe. Une situation extrêmement difficile qui l’empêche d’interagir correctement avec d’autres personnes et de se faire des amis d’une certaine qualité. Pourtant, elle parvient à « se lier d’amitié » avec certaines des filles les plus populaires de sa classe, mais même cela s’avère être une lutte constante, car dans ses efforts pour paraître normale, elle réfléchit à chaque action et suppose le pire absolu chez tout le monde autour d’elle. Tout ce qu’elle veut, c’est ne pas être exclue de ce groupe, et elle fait tout son possible pour éviter que ce résultat ne se produise. Ses « amies » (si on peut même les appeler ainsi) sont vraiment des « filles méchantes » stéréotypées. Ils bavardent, harcèlent les autres, et lancent des insultes à tous ceux qu’ils trouvent inférieurs à eux. Pas vraiment un bon groupe de personnes pour quelqu’un comme Kanai.

Sa vie à la maison n’est pas meilleure. De mauvaises notes ont conduit à une relation tendue entre elle et sa mère, qui projette ses frustrations sur le frère cadet de Kanai, l’amenant également à lui en vouloir, car il a le sentiment d’avoir été accablé par une pression supplémentaire pour réussir comme moyen de compenser les difficultés de Kanai. les échecs. Elle a un seul ami, un garçon nommé Narumi, qui lui sert de seul moyen d’évacuer ses frustrations, mais même cela ne suffit pas pour surmonter ses problèmes. Fondamentalement, elle est vraiment très dure, et pour faire face à tous ces problèmes, elle se tourne vers la prostitution, car cela lui fournit l’un des rares semblants d’amour qu’elle puisse avoir.

Comme vous pouvez déjà le constater, Kanai est misérableEt semble être sur une voie dangereuse vers l’autodestruction. Entrez Hiroshi Nomura, qui au début, semble être le chevalier de Kanai en armure brillante. Garçon populaire et joueur de baseball vedette pour son école, il fournit à Kanai la seule lumière apparemment positive dans sa vie sombre et maussade. Malheureusement, il est clair dès le début que ce garçon sera aussi sa perte.

Brisée par ton amour, propose tomes après tomes un florilège de stéréotypes qui parfaitement le coté sombre de notre monde et société. Il est d’ailleurs certains que la conclusion de ce titre, ne sera pas un happy-end. Car oui, bous l’avez bien compris Brisée par ton amour, n’est pas drôle, il s’agit bien d’un titre noir, angoissant qui n’en pas pour autant inintéressant !

Les volumes 1 & 4 du manga de Brisée par ton amour sont d’ores et déjà disponibles aux éditions Meian au prix de 6.95€.