Avis Manga – Bucket list of the dead (tome 3)


100 choses à faire avant de devenir zombie, la bucket-list anti-burn-out Bucket list of the dead est un manga déjanté, est un seinen toujours en cours au Japon dans le Sunday GX de Shôgakukan avec 6 tomes, signé Haro Asô (Alice in Borderland) au scénario et Takata Kôtaro au dessin.

Résumé : Cela fait 3 ans qu’Akira travaille pour une société dans des conditions abominables : centaines d’heures sup’ par mois, l’impossibilité de rentrer chez soi tous les jours, l’abus de pouvoir des supérieurs, le stress, l’épui- sement physique et psychologique…. Le cocktail parfait pour un burn-out.

Mais un jour, éclate une épidémie zombie. Empêché par les créatures d’aller au travail, Akira a la révélation : “Ça veut dire que je ne dois plus aller bosser !” C’est alors la délivrance pour Akira : un monde sans contrainte, sans chef tyrannique, sans préoccupations financières, sans jugement, s’ouvre à lui. Il est désormais libre de faire ce qu’il veut et n’a aucune intention de s’en priver. Les zombies n’y changeront rien. Carpe Diem, les Zombies débarquent !

avis manga

Avis Manga – Bucket list of the dead (tome 3)

Le premier tome met en place une histoire d’apocalypse zombie pas comme les autres, avec un héros d’un optimisme débridé. Face à la fin du monde, notre personnage principal est ravi de ne plus avoir à travailler. Avec des gens effrayés et mourant autour de lui, il part en excursions téméraires avec un sourire indestructible sur le visage. Il est content de la vie tant qu’il peut boire une bière. Il encourage son meilleur ami à poursuivre son rêve maintenant qu’il n’a plus de travail. Le mélange d’une adversité écrasante, puis d’une irrévérence idiote, d’un optimisme joyeux et du romantisme des petites choses de la vie…

C’est vraiment spécial, le manga évité fougueusement le drame zombie au profit de l’éloge de la joie de vivre, cela apporte une perspective rafraîchissante et édifiante qui donne le sourire.

Dans le volume 2 et les suivants, l’histoire se transforme, elle bascule entre un drame zombie de style B-film simple et angoisse, avec action et méchants étonnamment ridicules et des personnages principaux faisant diverses activités avec aucun zombie en vue. Les deux éléments ne sont plus mélangés et contrastés, mais plutôt séparés.

Après s’être éloigné d’une recette bien connue sur les zombies, des fissures commencent à apparaître ailleurs. Les motivations des personnages se tournent vers le  stéréotypé de type « sauver le monde », privant l’histoire de son caractère unique.

Le manga est considérablement « trash » tout au long avec une bonne dose de fan service…  Mais ce tome 3 a perdu ce petit quelque chose, qui faisait de ce titre un bonne et grosse surprise, et le suite risque de faire grincer des dents. Les moments qui se concentrent sur la liste des choses à faire sont anecdotiques et restent vraiment occasionnels, mais dans l’ensemble, le manga perd rapidement son étincelle, perd sa joie de vivre indomptable et perd petit peu d’enthousiasme. En espérant que le tome 4, rattrape l’essence même du sujet !

Le tomes 1 & 3 du manga 100 Bucket List of the dead sont d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.45€