Avis Manga Glenat – Mao (tome 5)


Cinquième volume du manga Mao, un récit surnaturel est publié  dans les pages du magazine Shônen Sunday des éditions Shôgakukan et France par les éditions Glenat.

Résumé : Nanoka est la seule survivante d’un accident où elle a perdu sa famille alors qu’elle n’avait que sept ans. Huit années après, lorsqu’elle revient sur les lieux, elle se retrouve projetée dans le passé, à l’ère Taisho ! Elle y rencontre Mao, un jeune garçon qui combat les démons à la recherche de la créature qui l’a maudit. Un destin hors du commun semble commander ces rencontres, à la croisée de deux mondes…

avis manga

Avis Manga – Mao (tome 5)

Mao est gravement blessé par un tueur envoyé à sa poursuite. Heureusement, l’intervention de Nanoka le sauve in extremis. L’heure de la confrontation avec Shiranui, qui tire les ficelles dans l’ombre, semble plus proche que jamais…

Je na sais pas si nous devons encore présenter Rumiko Takahashi, Grand Prix 2019 du Festival international de la BD d’Angoulême. Cette mangaka exceptionnel a débuté sa carrière en 1978 avec le manga Urusei Yatsura, (manga connu en France via le titre de l’animé Lamu).

Et éditée pour la première fois en France en 1994 avec Ranma 1/2, (la perfect édition étant toujours d’actualité chez Glenat). Et va finir par retourner à la prépublication hebdomadaire avec la manga Mao, sa nouvelle série shônen. Il s’agit là d’un savant mélange entre action, drame, horreur et humour, comme toujours avec Rumiko Takahashi.

Un cinquième tome qui trouve tranquillement son rythme, le récit devenant plus clair et peut-être plus lisible. Nous devinons parfaitement que Shiranui est l’ennemi potentiel et ses intentions se dessinent, nous apprenons par la même occasion, qu’il serait maître onmyô lui aussi issu de clan Goko. Sans oublier, les nombreuses autres pistes entretenue « doucement » par la mangaka…

Des mystères bien amenés, une histoire plus « dramatique » que d’habitude car peu d’humour (encore moins que pour Inuyasha), personnages aux caractères moins marqués (moins caricaturaux ?) que dans les œuvres précédentes. Le trait est toujours du Takahashi typique, simple et efficace. Ce manga semble plus mature (mais sans aller jusqu’au niveau de Mermaid Saga pour ceux qui connaissent), un titre prenant et efficace…

Les tomes 1 à 5 du manga Mao sont d’ores et déjà disponibles dans toutes les bonnes librairies au prix de 6.90€

Vos Commentaires

commentaires