Avis sur le manga Dragon Ball SD


Une redécouverte complète pour un nouvel accès au “Monde” fantastique de Toriyama. L’utilisation du SD (pour Super Deformed) permet de réintroduire chaque personnage par un avatar humoristique, et “à la hauteur” du très jeune lectorat auquel il se destine. Le SD a ainsi ce talent de transformer tout personnage en “mini-moi” sympathique, pour découvrir ou redécouvrir l’univers de Dragon Ball !

avis manga

Il ne s’agit pas d’une version de plus de Dragon Ball. Le titre qui vous est présenté est une relecture et recréation du mythique manga de Toriyama.

Le scénario a ainsi été revu, les quelques éléments humoristique adultes (fameuse histoire de la petite culotte de Bulma) ont été modifiés, l’aventure connaît par ailleurs des rebondissements inédits et inattendus.

À ce titre, de nouveaux personnages font leur apparition, tel Beerus que l’on a découvert cette année dans le film Battle of Gods. Proposé en full color, le titre a ainsi tout pour plaire aux plus jeunes, et introduire avec aisance l’univers de Dragon Ball, ses personnages, ses enjeux. Adoubée par Akira Toriyama himself, Mlle Oiishi en charge de ce titre, développe avec beaucoup de respect l’univers de l’auteur, tout en apportant son indéniable talent pour faire des SD.

Cette version SD, avec des personnages dessinés façon « miniatures » est un condensé épuré de la version normale. Le tome 1 reprend les grandes lignes des 3 premiers tomes de l’édition « perfect ».

Avis sur le manga Dragon Ball SD

Il en résulte un ensemble très speed et l’on passe à côté de nombreux événements, plus ou moins intéressants et nécessaires à la compréhension de l’histoire. Par exemple, exit les débuts scabreux de Goku avec Bulma, il ne prend plus le temps de découvrir l’entrejambe féminine, mais par contre il fera quelques « pan-pan » ultérieurement dans l’histoire. Exit aussi certains comportements de Tortue Géniale, mais cela n’empêche pas celui-ci de faire le pervers, sans que l’auteure ait pris le temps d’exprimer réellement le côté répréhensible de son comportement. Pour le coup, nous avons trouvé le message envers les femmes assez dérangeant, on s’éloigne de l’humour de bas étage pour tomber dans la misogynie rapide… Malgré ces travers, l’ensemble se lit relativement bien, mais on est assez loin du côté soft que nous attendions pour une version adressée à un plus jeune public.

L’histoire, bien qu’un peu modifiée, fonctionne correctement et l’habitué de la série pourra s’amuser des clins d’oeil utilisés ici et là, montrant des personnages qui arriveront plus tard dans la série. Ces private jokes seront néanmoins probablement difficilement compréhensible pour les novices, donc au final, elles sont plus que dérangeantes qu’autres choses vu le public visé. Enfin, omission à la limite du criminel, les premiers combats de Krilin et Goku en arène sont résumés en quelques cases, par contre on a droit au combat détaillé de Yamcha. Allez comprendre…

Les graphismes sont tout à fait corrects et dans l’esprit de ce que fait Akira. L’esprit et l’ambiance de la série sont bien rendus et globalement la petite taille des adultes et adolescents ne perturbe pas particulièrement. Les pages en couleur sont agréables et donnent un peu plus de peps à l’ensemble, c’est une vraie plus-value de cette version. A recommander donc plutôt aux lecteurs aguerris de DB qui ont envie de se faire une relecture rapide en couleur, plutôt qu’à de jeunes lecteurs. La version classique reste, malgré ses défauts, bien plus complète et intéressante, notamment pour apprendre à connaitre les personnages.

Les tomes 1 & 8 du manga Dragon Ball SD sont d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7.60€