Capitaine Albator – Mémoires de l’Arcadia (Tome 3) – Un chef d’œuvre qui nourrit notre nostalgie !


 

Dans cette aventure inédite du Capitaine Albator, une équipe de scientifique a découvert un mausolée de Sylvidres et des informations où il est fait mention de manipulations génétiques et d’un pouvoir destructeur terrifiant. Pouvoir capable de rendre les Sylvidres immortelles ou au contraire de provoquer leur destruction. La vague de froid extraordinaire qui frappe la planète bleue pourrait bien être liée à l’une de ces Sylvidres mutantes. Le Capitaine Albator et son équipage parviendront-ils à élucider ce mystère et sauver la Terre de ce nouveau péril ?!

Capitaine Albator – Un chef d’œuvre qui nourrit notre nostalgie !

Voici enfin le dernier tome tant attendu qui clôt cette l’aventure du corsaire de l’espace, mené par une main de maitre par Jérôme Alquié.

On assiste dans ce dernier volume toujours édité par kana édition, à un dénouement incroyable, et malheureusement impossible d’en dire plus sans teaser et spoiler, mais sachez que vous allez être captivé du début à la fin par cette histoire magique !

Un scénario brillant, avec de nombreux rebondissements, des révélations incroyables le tout avec une mise en scène de dingue ! Visuellement c’est une splendeur, le trait fin de l’artiste n’a rien à envier à ses homologues du Japon ET même en comparaison à beaucoup de comics, les couleurs flattent la rétine et le découpage nous plonge dans l’aventure avec facilité. On a parfois l’impression d’être devant un épisode de la série télé, visuellement c’est absolument splendide !

Des surprises donc et quelques fulgurances plus personnelles. Si Jérôme Alquié est sans aucun doute le digne héritier de Mr Matsumoto (l’auteur original), il y imprime sa patte sans dénaturer le socle matriciel de la saga. Il insuffle beaucoup d’émotion, de nombreux clins d’oeil pour les fans de la première heure sans oublier la nouvelle génération. L’auteur se permet même une parabole avec notre société à nous bien réelle au détour d’une ou deux cases, soyez attentif, c’est extrêmement pertinent.

Capitaine Albator – Mémoires de l’Arcadia (Tome 3) est une œuvre à la thématique décidément riche. Avec ce dernier opus, la trilogie s’achève avec beaucoup de tristesse, et l’envie de relire l’intégrale est très forte pour redécouvrir certains éléments plus discrets qui construisent la saga.

En résumé, ce tome 03 est étourdissant, émouvant, parfois drôle ! Jérôme Alquié a incontestablement surmonté cette incroyable défis que de redonner vie ) notre madeleine de proust avec bio. Merci l’artiste pour cette belle épopée, mission accomplie haut la main, à l’instar des plus grands, cette trilogie s’inscrit au Panthéon de la BD, chapeau bas et merci encore pour cette aventure !

Vos Commentaires

commentaires