Egregor : Le Souffle de la Foi (tome 3) – Review


 

Petite rappel de l’histoire du manga « Egregor : Le Souffle de la Foi » aux éditions Meian, Foa est un jeune forgeron qui aspire à créer des lames exceptionnelles afin que les chevaliers Egides puissent protéger le peuple comme il se doit. Mais le jour où son village est menacé par une « Moisson », ces tueries de masse perpétrées par les sanguinaires Faucheurs, le destin semble indiquer à Foa que le temps est venu pour lui de prendre les armes… Vous pouvez retrouvez la review du tome 1 & 2 d’Egregor directement à cette adresse !

Résumé du tome précédent, après la moisson nocturne qui s’est abattue sur le village de Lightyard Foa, Raust, Pilin et Hatal, les euls survivants sont aidés par la Faux, Alkonost, qui les guides vers quartes institutions, Foa rejoint le Rempart du Salut, Raust l’Adoration, Pilin l’Ecole de l’Acuité et Hatal la Guilde de L’Arcane.

Au Rempart du Salut Foa retrouve Fara, qui avait rejoint l’école des Egides quelques mois avant le massacre de Lightyard. Après que les deux amis aient surmonté leur deuil en se confiant l’un à l’autre au plis profond de intériorité, Foa commence sa formation de chevalier et s’exerce à l’épée chaque jour affrontant fréquemment Kris, un Pressqu’Egide de troisième année…

Le tome 3 d’Egregor : Le Souffle de la Foi, nous pose de nouvelles bases avec notamment un récit beaucoup plus posé comprenant notamment beaucoup moins de scènes d’actions, celui-ci se concentrant donc maintenant principalement sur l’intrigue avec dès l’ouverture de ce tome un sinistre présage reçu par le Comte d’Hurstland, l’obligeant d’user de la convocation du Tonnerre convoquant ainsi toutes les égides à se rendre à la capitale du Comté, ce qui aura un impact immédiat sur l’instruction de Foa.

L’intrigue et le placement des personnes se font bien sentir dans ce tome, même si les scènes de bataille sont moins présentes, il n’en reste pas pour autant passionnant à noter l’arrivée de l’armée de mort-vivants affrontée aux abords de la ville, bataille qui est grisante !

Au niveau des dessins, Kim Jae Hwan tape toujours aussi fort, les personnages, les décors sont toujours aussi beaux et nous sommes très loin d’autres mangas du même style et pour être honnête parfois vous allez avoir l’impression qu’il s’agit de Screenshots d’un anime !!

En conclusion, la lecture du tome 3 d’Egregor : Le Souffle de la Foi, se focalise davantage sur les égides et sur les faucheurs donc plus sur l’histoire ce qui n’est pour me déplaire, le seul défaut est l’abondance astronomique des personnages (ndlr : 22 personnages pour ce tome 2), ce qui donne une histoire chargée, complexe et offre la possibilité à l’auteur d’éliminer des têtes à loisir ! Ce qui est le signe d’une grande saga…

Vos Commentaires

commentaires