Avis Manga Meian – Hana l’inaccessible (tomes 1 & 2)


Hana l’inaccessible réussit le pari d’aborder avec humour et légèreté la question de l’amour au travail grâce à des personnages tous plus drôles et attachants les uns que les autres. Les quiproquos qui pavent ce récit sont portés par une mise en scène maîtrisée qui vous mettra le sourire aux lèvres à chaque fois !

Pour beaucoup, Hana Takamine est la femme active parfaite. Belle, intelligente et intransigeante, elle est aussi connue pour être inaccessible et froide comme la glace.
En secret, elle est follement amoureuse de Tsuyoshi Yowaki, un jeune collègue particulièrement incompétent… Mais à chaque fois qu’elle tente de se rapprocher de lui, elle ne peut pas s’empêcher de le rabaisser ! Elle fait pourtant des efforts pour se montrer gentille et douce, mais sa nature reprend systématiquement le dessus et elle finit toujours par s’en vouloir !

Arrivera-t-elle un jour à surmonter sa timidité et à lui ouvrir son cœur ?

Avis Manga – Hana l’inaccessible (tomes 1 & 2)

Voici l’un des derniers mangas de la maison d’édition Meian qui vient rejoindre un catalogue qui gonfle tous les mois de plus en plus! Avec des titres comme Jk Haru – Sex Worker in Another World, Gannibal et l’indétrônable Kingdom, Meian aime diversifier ses titres et aujourd’hui nous parler d’Hana l’inaccessible…

Hana l’inaccessible, compte pour l’instant 3 tomes au Japon et il s’agit de la première publication française pour le mangaka Kôji Murata. Ce nouveau titre narre donc la story life, d’Hana Takamine, jeune femme de 27 ans dynamique, magnifique, et responsable de la section développement de projet d’une entreprise de pâtisserie/confiserie traditionnelle de luxe Japonaise. Mais la jeune femme possède un gros défaut… la gestion de ses émotions et encore plus lorsqu’il s’agit d’amour et de sentiments envers Tsuyoshi Yowaki, jeune homme de 24 ans qui semble partager le même problème.

Kôji Murata, propose dans sa narration une succession de gags plus ou moins réussis qui mettent en scène les mêmes personnages autour d’une même problématique, à savoir avouer ses sentiments et bien évidemment c’est compliqué. D’un côté nous avons, une jeune femme amoureuse d’un subalterne incompétent qui ne possède que des idées loufoques qu’elle croit aimer les femmes mignonnes et idiotes. De l’autre côté, le subalterne incompétent est amoureux de sa patronne qu’il croit aimer les hommes forts et travailleurs. Un running gag qui se répète de chapitre en chapitre où il n’existe pas vraiment de liens entre eux et sans réelle évolution dans le premier tome, en sachant que les chapitres restent très très courts, entre 4 et 5 pages… Sans parler des incessantes présentations des personnages en début de chapitre qui s’adapte mal en manga mais plus à un magazine de prépublication hebdomadaire par exemple.

Mais Kôji Murata arrive à renouveler les situations, les personnages et avec des chapitres de quelques pages, le mangaka instaure un rythme rapide à la narration qui au final n’est pas déplaisant… Nous sommes plus devant des épisodes de sitcom que sur une grande histoire, mais le fils rouge reste toujours le même ! Et sans spoiler grosse surprise à la fin du tome 2…

Hana l’inaccessible, propose une histoire sommes toute banale avec une construction chapitres/épisodes non dénués d’humour, de plus les personnages deviennent rapidement attachants car chacun d’entre eux offrant une personnalité différente. En conclusion ce titre possède des défauts inerrants à sa publication Japonaise, mais abstraction de cela Hana l’inaccessible est léger à lire et vous offrira un bon moment de lecture!

Les tomes 1 & 2 du manga Hana l’inaccessible sont d’ores et déjà disponibles dans toutes les bonnes librairies au prix de 6.95€ et édité par les éditions Meian.

Vos Commentaires

commentaires