Invisible Kingdom – Un récit plus fantastique de science-fiction captivant !

Vess est une jeune « non-un » tout juste initiée et dévorée par une foi inébranlable dans l’enseignement de la Renonciation. Pilote de fret aguerrie au service de la méga-corporation Lux, Grix est son antithèse. Elle trace sa route de planète en planète, épaulée par un équipage téméraire. Tout bascule quand Vess, récemment nommée scriptorienne, et Grix, plongée dans son inventaire, tombent sur une information explosive…

Cette découverte fait planer un danger aussi grave qu’immédiat sur les deux femmes, une révélation qui menace de faire chanceler les fondations de leur univers.

G. Willow Wilson (créatrice de Ms. Marvel) livre ici son magnum opus avec une histoire complexe, profonde et riche en émotions, épaulée par Christian Ward (Black BoltMachine Gun Wizards…), qui a réalisé des planches extraordinaires et son meilleur travail à ce jour.

Comment créer une relation entre des personnages lorsqu’ils ne sont pas conscients de l’existence de l’autre? Les deux figures centrales de Dark Horse Comics et Invisible Kingdom de Berger Books n’interagissent jamais dans le premier numéro, mais l’écrivain G. Willow Wilson et l’artiste Christian Ward établissent un lien fort avec des scénarios parallèles liés par des réflexions intellectuelles, philosophiques et avec un aspect visuel remarquable…

Le chapitre d’ouverture de cette série en cours donne la priorité à l’atmosphère, établissant des tons spécifiques pour les fils de l’intrigue des deux personnages afin d’informer leurs dispositions personnelles. Les scènes de Grix sont riches en énergie et en conflits alors que le pilote et son équipage tentent de comprendre les prochaines étapes pour leur livraison retardée, mais les scènes de Vess sont sur une longueur d’onde beaucoup plus calme et contemplative alors qu’elle renonce à son ancienne vie et à ses promesses. La situation difficile de Grix crée un sentiment d’urgence tandis que Vess révèle davantage l’environnement et la culture de l’apprentissage…

Après un récit plus fantastique de science-fiction dans la veine de Saga ou Skydoll, Invisible Kingdom continue de s’appuyer sur l’écriture passionnée de G. Willow Wilson. Le problème plonge plus profondément dans l’anatomie des mystérieux Roolians et la nature impétueuse mais aimante du capitaine Grix.

L’œuvre de Christian Ward est captivante, comme toujours, avec un travail de ligne intéressant capturant de grandes expressions et une utilisation fantastique de la couleur. Les arrière-plans sont assez clairsemés mais ne vous trompez pas le comics ne laisse pas beaucoup de place pour que vos yeux puissent respirer.

Invisible Kingdom propose un début prometteur pour cette saga de science-fiction avec un rythme qui tranche avec les comics habituels et une patte graphique très originale. Un titre écrit par G. Willow Wilson et dessiné par Christian Ward sous la supervision de Karen Berge et édité en France par Hicomics, un titre indé surprenant à découvrir dès maintenant dans toutes les bonnes librairies !

Vos Commentaires

commentaires