World War Z: Aftermath – Les infectés débarque dans une version ultime !


World War Z: Aftermath prend tout ce qui est bien dans le premier et le rend meilleur. Son gameplay, sa rejouabilité et son intelligence artificielle en font un plaisir de jouer.

World War Z: Aftermath est simplement jouissif. Après la Seconde Guerre mondiale de 2019, la suite du développeur Saber Interactive poursuit l’histoire en montrant la dévastation causée par l’épidémie initiale, comment les personnages ont changé et se sont adaptés, et comment l’humanité change le cours de la guerre. À l’exception de quelques bizarreries de conception et d’un bug étrange ici ou là, World War Z: Aftermath une expérience nuancée et raffinée qui ravira tous ceux qui ont envie de combattre des essaims de morts-vivants.

World War Z: Aftermath – Attention aux hordes de Zombies !

Pour commencer, les joueurs peuvent choisir de jouer à la campagne en solo ou en coopération, ou ils peuvent simplement plonger dans le mode multijoueur en ligne. Pour ce test, la majorité du temps a été consacré au premier, et pour ceux qui ne sont pas toujours à l’aise de jouer en ligne, l’expérience solo est tout aussi addictive et polyvalente. Il existe de nombreuses cartes infestées de zombies à parcourir, chacune avec des missions étant uniques. Cela rend également l’exploration des différentes classes du jeu plus agréable, car sauter dans chaque carte aléatoire avec un nouvel ensemble de compétences finit par se sentir comme une toute nouvelle expérience.

World War Z: Aftermath propose différentes manières de personnaliser la façon dont les joueurs interagissent avec le jeu. Par exemple, certaines personnes ont une préférence pour la première personne ou la troisième personne, donc Sabre Interactive a inclus une bascule de perspective dans les paramètres qui peut être modifiée à tout moment. Il existe de nombreux réglages graphiques et sonores, ainsi que des options d’accessibilité. Bien que la personnalisation et l’accessibilité brillent, la variété et la profondeur font que les petits éléments manquants semblent être de plus gros ennuis, comme l’impossibilité de personnaliser la disposition du contrôleur.

Pour ceux qui veulent jouer à la campagne du jeu en solo, l’IA de l’équipe est incroyablement bien réalisée et fait tout son possible pour que vous remportiez la victoire. Comme prévu, les zombies sont agressifs, adaptatifs, travaillent ensemble et peuvent facilement submerger les joueurs s’ils ne sont pas préparés, mais jamais d’une manière qui semble injuste.

Mis à part quelques désagréments mineurs(la taille du fichier qui est de plus de 50 GO, par exemple), World War Z: Aftermath est amusant, rejouable et incroyable fun à jouer. En prime, les propriétaires actuels de WWZ peuvent effectuer une mise à niveau pour 19,99€ au lieu de payer la totalité de 39,99€ et reporter leur progression et d’autres données de sauvegarde.

Globalement, World War Z: Aftermath est une expérience agréable et rejouable qui offre une multitude de contenus pour la moitié du prix de ses concurrents. Alors passer à coté !

World War Z: Aftermath - Test

World War Z: Aftermath est disponible depuis le le 21 septembre sur PlayStation 4, Xbox One, PC via Steam et Epic Games Store, et est jouable sur les consoles de nouvelle génération. Les éditions officielles de nouvelle génération seront lancées pour PS5 et Xbox X/S en 2022 via une mise à niveau gratuite.